09 janvier 2007

Pu Chi Fa

Sur l'itinéraire de nos vacances se trouve Pu Chi Fa (la montagne qui pointe vers le ciel). C'est une falaise escarpée tournée vers l'est, et où les levers de soleil sont magiques. Tandis que l'astre orange amorce sa course quotidienne, la vallée du Mékong sommeille dans un océan de brume







(deux petites filles Hmong)

La luminosité est exceptionnelle. Tant de splendeur mérite bien un lever à 5h du matin, même si je déteste ça. Le froid vif est là pour nous garder éveillés. Nous avions passé la nuit au presbytère d'un village voisin. J'en profite pour vous décrire les maisons de la région. En gros, ce sont des garages, les murs sont en briques nues. Il n'y a pas de vitres aux fenêtres, seulement un volet en bois. Il y a l'eau courante et l'électricité, mais pas de salle de bain. Les toilettes ? un WC turc sans chasse d'eau. Une grande vasque et un récipient en plastique font office de douche. Pas d'eau chaude. Dans la cuisine on trouve un ou deux woks sur leurs feux respectifs, une table, peut-être un meuble pour la vaisselle. Pas d'évier, seulement un robinet, on fait la vaisselle dans une bassine, posée sur le sol. L'évacuation d'eau se fait grâce à un trou dans le mur. Seulement le strict nécessaire. Mais toujours une télé ! Impossible d'imaginer une maison thaïe sans télé.

5 commentaires:

Guillaume a dit…

les photos sont jolies

Maï a dit…

Merci ! Mais ça n'est rien comparé au paysage en vrai.

Léti a dit…

la télé est le minimum... j'hallucine !

Anonyme a dit…

et dire que j'ai maintenant un "sony" tout neuf , écran 7,32 , 8 millions !!!!... je pourrai photographier les tulipes rouges...bientôt !

Sonka a dit…

Magnifiques les photos !