10 janvier 2008

Et vous pensez que Sarko et Hortefeux sont stricts ?

En Thaïlande, l'immigration n'est pas choisie, elle est extrêment limitée. Et pour ceux qui ont la chance d'avoir un permis de séjour, il faut quand même refaire les démarches tous les ans, pour le renouvellement. Et (vous pensiez que c'était fini ?), tous les 90 jours il faut envoyer un petit papier à l'immigration pour dire qu'on est toujours là, et leur donner notre adresse.

Je sais que pas mal de personnes snobent la dernière étape, mais comme j'ai déjà eu des soucis de visa, j'avais décidé de faire les choses dans les règles. Mais voilà, je me suis encore fait attraper !! Fin octobre j'ai fait renouveler mon visa. Donc je pensais que le prochain rendez-vous c'était fin janvier, 90 jours après. Mais non ! En fait, malgré le fait que tout se passe au même endroit, ce sont deux choses complètement indépendantes. Donc j'aurais dû envoyer le petit papier début novembre, soit 2 semaines après le visa. Super intelligent n'est-ce pas !

Alors maintenant, que faire ? Je peux payer une amende, 2000 bahts apparemment. Je peux prendre le risque d'aller à l'aéroport pour sortir du pays, sans rien dire à personne. Il y a de bonnes chances que tout se passe bien. Mais si on m'attrape, alors là ça va être très cher !

Je pense que je vais payer l'amende, pour la tranquillité d'esprit. Mais qu'est-ce que j'en ai marre de toutes ces mesures ! Vous connaissez un autre pays où les étrangers doivent se signaler tous les 90 jours ?

9 commentaires:

hanane a dit…

Oui quand j'ai habité en Tunisie, j'avais encore la nationalité algerienne et bien tous les trimestres d'étude il fallait que je me signale aux autorités.Puis le papa d'une copine a pu régler le problème car tu faisais la queue sur un mini trottoir pendant 3 heures debout et j'ai failli par avoir un malaise la deuxième fois. De plus j'étais étonnée à l'aéroport, les touristes francais passaient comme un rien (on ne regardait même pas leur carte d'identité et ils avait un couloir exprès) et tous les autres se faisait inspecté pendant des plombes.
C'est la vie quand on habite chez autrui comme dit ma mamie on fait avec
Bise et bonne année

Maï a dit…

Ta mamie a raison, il faut s'adapter. Mais je trouve qu'il ne faut pas exagérer, parfois j'ai vraiment l'impression d'être une délinquante en liberté surveillée qui doit garder contact régulièrement avec son juge d'application des peines !

Anonyme a dit…

l'immigration c'est un sujet très sensible en ce moment , on a connu des périodes plus faciles pour les échanges fructueux ; mais sans doute il y a eu des abus..ou des absences de controles sérieux . Je pense qu'un pays qui maltraite les étrangers qui y travaillent dans son intéret ne mérite pas qu'on " se décarcasse " pour lui ; un professeur de langues étrangères qui accepte de passer quelques années pour enseigner dans un pays doit être traité avec égards . AM.

Maï a dit…

Les profs sont suspects en Thaïlande. Surtout les profs d'anglais. Il y a eu des problèmes, avec des pédophiles notoires qui y avaient trouvé refuge. Donc maintenant les conditions se sont durcies, et il faut notamment présenter des diplômes d'enseignants (ce qui n'est pas plus mal !) Je trouve que si ces contrôles sont bien effectués, c'est suffisant pour s'assurer de la respectabilité des profs, et, effectivement on pourrait nous traiter un peu mieux.

Beaumont a dit…

Disons que prof d'anglais ça a toujours été la solution facile qui permettait à tous les Anglais et autres anglophones natifs de trouver un boulot et de rester ici. Forcément parmi eux il y en a qui passent plus de temps dans les bars qu'à préparer leurs cours !

Pour ce qui est des étrangers, il faut savoir que c'est comme ça, c'est "la Thailande aux Thais", pour transposer un slogan tristement célèbre chez nous. Et si on n'est pas content, on prend la porte.

C'est sûr que ça nous fait drôle de voir des sans-papiers manifester (et être soutenus !) en France. On passe d'une extrême à l'autre...

Léti a dit…

Quel sujet particulièrement délicat !
Et dans les autres pays tu te souviens comment tu as fait ? Tu avais quoi ? Un visa pour études, et si les études sont finies c'est dehors fissa non ?

Maï a dit…

Au Danemark, merci l'Europe, c'était facile, le permis de résidence n'était qu'une formalité.

Ici, une fois que les étudiants ont terminé, ils ont 15 jours pour plier bagage et quitter le pays !

Flam' a dit…

Maï, aujourd'hui, c'est encore plus simple. Je me suis installé en Italie sans rien dire à personne. Avec l'Europe, on oublie facilement à quel point voyager peut-être contraignant.

Dada a dit…

Quand j'etais en Russie, un policier telephonait chaque semaine a la doyenne du departement de francais. Il devait pas etre au courant que la guerre froide etait finie ;)
Dada