22 mai 2007

Encore des bus !

Je l'aime bien ma ligne 25 Plougastel-Brest. C'est simple, direct, on peut difficilement se tromper, même quand il y a des travaux dans le bourg de Plougastel. Mais à Bangkok c'est avec des dizaines de lignes qu'il faut jongler. Mais c'est en faisant qu'on apprend, et je maîtrise le réseau de mieux en mieux. Je sais par exemple qu'aux heures de pointe, certains bus raccourcissent leur trajet. Pas pratique, mais ça va mieux quand on le sait. Il y a aussi le bus 207 vert qui ne suit pas la même route que le 207 bleu. Ca aussi c'est utile de le garder en mémoire.

Aujourd'hui je suis rentrée en bus jusqu'à chez moi. J'avais répété le trajet plusieurs fois : songthaew (sorte de camionnette) jusqu'au pak soi (le bout de la rue), bus jusqu'à Big C Latprao (centre commercial). Autre bus pour la route Ramkamheang, encore un bus jusqu'à Lotus (centre commercial toujours) au bord de l'autoroute, bus 365 jusqu'à mon pak soi puis minibus de l'université jusqu'à ma chambre. Vous avez bien suivi ?

Jusqu'à l'autoroute tout s'est bien passé, sauf que j'ai loupé l'arrêt... Alors j'ai fait 3 km de trop. Donc j'ai repris un bus pour repartir vers Lotus. Mais il ne m'a pas arrêtée donc j'ai dû continuer le temps que le bus fasse demi-tour, descendre de l'autre côté de l'autoroute, traverser, et retrouver un arrêt. Tiens, il y avait justement un bus 365 arrêté là. Je monte, on part. Au moment de payer, (un billet pour ABAC ka), la dame me regarde bizarrement : "ah mais on n'y va pas". Bon... Je descends à l'arrêt suivant, et prends le 365 suivant. Rebelote. Ben décidément, il y a là un mystère que je n'ai toujours pas saisi. C'est pas grave, la 3ème fois sera la bonne ! Du coup j'ai loupé le minibus de la fac, donc merci mon livre de me tenir compagnie pendant 45 minutes. Ouf, ça y est, il me dépose au pied de ma résidence !

Je vous raconte mes galères, mais en fait parfois ça marche très bien ! Le réseau est plutôt bien fait, bien développé, et les bus passent souvent. Et à vrai dire j'aime bien prendre le bus, quand j'arrive à destination je suis fière d'être arrivée à bon port ! Par contre, à force de rouler toutes fenêtre ouvertes dans la pollution, je vais m'abîmer les poumons, il faut que je m'achète un masque (si ça marche...)

7 commentaires:

Gaï a dit…

toute une histoire les bus en thailande...

Anonyme a dit…

et dire que le sommet mondial anti pollution et réchauffement de la planète a eu lieu à bangkok le mois dernier ! les participants ont ils roulé dans un tel bus ? il n'y a pas mieux que la participation active .... Vive le vent qui nous vient de l'atlantique et parfois de la manche . on respire . A. M.

Igrecpoint a dit…

Mai, la prochaine fois, tu nous filme tout ca et tu passe avec la musique de benny Hill, dacc ?

Léti a dit…

N'empeche que qd on y pense moi j'ai le même genre d'émotion en tant que piétonne dans la partie RATP de la gare Saint-Lazare. Tu te souviens Maï ? Ben moi aussi j'étais super fière d'arriver au grand air après !!!

hanane a dit…

Coucou Mai,
JE crois qu l'équipe de Pékin express serait contente d'avoir ce genre de pérégrination pourl'année prochaine. Et si on leur faisait une ptite suggestion? Ainsi les participants seront encore plus désagréable avec la population locale... Allez bisous et n'oublie jamais ton bouquin quand tu sors ;-)

Maï a dit…

En fait je participe à l'émission, mais chut... Ca ne sera diffusé que plus tard ;-)

Anonyme a dit…

avec les histoires de bus tu pourras participer aux " étonnants voyageurs " se saint Malo 2008 ! A. M.