11 mars 2009

Nouvelle piscine



Aujourd'hui, par curiosité et flemme d'aller jusqu'à ma piscine habituelle, sur le campus à 1h15 de chez moi, j'ai décidé d'essayer la piscine du complexe sportif de Ramkhamhaeng (à environ 3 km). Eh bien j'en suis très satisfaite. C'est une belle piscine olympique, sur la photo, celle qui est encadrée de auvents pour protéger les spectateurs du soleil . Le prix d'entrée est modique (30 bahts, 60 centimes). Pour éviter la foule nous y sommes allés en début d'après midi, et effectivement j'avais une ligne d'eau pour moi. J'avais prévu la crème solaire waterproof, mais finalement l'ombre de l'auvent recouvrait une partie du bassin aussi, c'était donc parfait.

John est resté dans les gradins, mais finalement il se jetterait bien à l'eau. Ne reste plus qu'à lui acheter un maillot de bain. Et un bonnet pour moi, c'est obligatoire pour les cheveux longs. Le maître nageur m'en a prêté un, mais je ne vais pas quémander à chaque fois.

J'avais l'impression que la Thaïlande était mal équipée en piscines publiques, conséquence et cause du peu d'intérêt des Thaïs pour la baignade, mais finalement je vois qu'il y a de belles infrastructures si on cherche bien !

8 commentaires:

Anonyme a dit…

il va y avoir une spécialiste intéressée !

lsf a dit…

La photo a été prise du plongeoir ? S'agit de bien viser ! ;-)

Maï a dit…

Oui, c'est fou ce que la piscine paraît petite prise du haut du plongeoir de 10m ;-)

Krishna a dit…

eh ben à cet hauteur-là, fais quand même gaffe de ne pas t'auto-éventrer ! :-S (je suis en train de penser à un fait divers réel)

Maï a dit…

Quelqu'un s'est éventré en sautant d'un plongeoir ?!!

Léti a dit…

... y a des motivés !!

Krishna a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Krishna a dit…

oui, ma belle-soeur me l'a raconté. C'était à la piscine municipal de la commune où elle habitait autrefois. Un gars a sauté du haut du grand plangeoir, et en arrivant juste à la surface de l'eau, sur le ventre, .. voilà quoi. Et le centre est resté fermé pendant peut-être un mois, je ne sais plus.