05 juillet 2008

Être un bon prof en Thaïlande

Jusqu'à récemment, il suffisait d'être blanc et de parler anglais pour trouver un poste de prof en Thaïlande. Donc vous pouvez l'imaginer, ça attirait tout et n'importe quoi. Du diplômé de master au pédophile en fuite... Pour essayer de mettre un peu d'ordre là-dedans, le ministère de l'éducation a décidé que, pour enseigner en Thaïlande, tous les étrangers devaient suivre un stage de 20h sur la culture thaïe. Il semble que les profs de fac ne soient pas concernés, parce que je n'en ai pas entendu parler à ABAC. Ce stage est obligatoire pour avoir un permis de travail, il coûte 11 000 bahts (220 euros) et est payé par le prof lui-même. Voici ce qu'on y apprendre (je tire mes infos du témoignage de Tazza du site ajarn.com)

  • L'alphabet thaï. Toutes les consonnes d'un coup (44), la prononciation de chacune, les tons...
  • La cuisine thaïe et ses ingrédients
  • L'éthique professionnelle
  • Les danses et musiques thaïes (travaux pratiques)
Voilà, 11 000 bahts pour ça (pour certains profs, notamment les Philippins, c'est plus de la moitié d'un salaire mensuel). Est-ce vraiment nécessaire pour enseigner l'anglais ?

Et ce n'est pas fini, puisqu'une nouvelle mesure vient de tomber. Maintenant il va falloir suivre un an de cours, pour 60 000 bahts. Ca m'étonnerait que tous les profs se plient à ce genre de débilités, ils iront donc chercher du travail dans des contrées plus accueillantes. Et la Thaïlande, qui a déjà du mal à recruter des profs natifs qualifiés, n'aura plus de profs étrangers du tout ! A trop traire la vache, elle se tarit !

5 commentaires:

Anonyme a dit…

il faut certainement trouver un mode de qualification - dans l'intérêt des élèves - mais le problème est qu'au niveau mondial les barrières se mettent en place pour réduire les migrations et les échanges entre pays .AM

Beaumont a dit…

Un autre témoignage : http://blog.nationmultimedia.com/reallifethailand/2008/06/20/entry-1

La Thailande a toujours tout fait pour décourager les étrangers de rester, que ce soit les profs, les retraités, les touristes de longue durée...

Maï a dit…

C'est le même témoignage en fait

Krishna a dit…

C'est pas avec ça qu'ils vont dissuader les pédophiles en fuite...

Anonyme a dit…

Salaires de misére, racisme et contraintes permanentes, bienvenue en Thailande, tout a fait d'accord avec Beaumont, systeme eductatif nul, sélection sur l'argent et pays qui vegetete.