02 décembre 2007

La princesse Soamsavali

Voici donc comment j'étais habillée pour accueillir la princesse Soamsavali


Très classe, n'est ce pas !

A 13h30 je suis descendu au point de rendez-vous des "vieux" profs, ceux qui ont travaillé à ABAC depuis plus de 15 ans, et que devaient recevoir une récompense des mains de la princesse. Mes collègues sont parties à la répétition générale, et moi j'ai attendu mon équipe, c'est à dire les autres chefs de département de la faculté des arts. Personne ne savait trop ce qu'il fallait faire. Finalement la doyenne est arrivée, et a annoncé qu'on allait commencer par... manger ! Bon, aucun problème avec ça. Nous avons donc mangé, puis nous sommes allés prendre notre place à l'extérieur, pour attendre la princesse. Mais, coup de téléphone, elle avait du retard. Donc nous avons attendu avec les autres profs. 30 minutes plus tard, nous reprenons nos places. Pas pour longtemps : il y avait des chaises vides dans le carré VIP, donc on nous a demandé de nous asseoir là bas. Moi je n'avais rien contre !

Tout le monde était fin prêt, 1500 étudiants formaient une haie d'honneur pour accueillir le convoi royal. La princesse est descendu de voiture, au son de la fanfare. Puis elle s'est assise quelques minutes (pas bien loin de moi donc) pour écouter le programme de la cérémonie. Ensuite elle est allée inaugurer l'exposition, mais je ne faisais pas partie de sa suite. Je suis donc allée m'asseoir à l'intérieur, là où elle devait distribuer les récompenses. Et là encore, alors que nous étions assis au fond de la salle, on nous a demandé de venir à l'avant pour meubler les chaises vides. Tant mieux, parce qu'au fond on ne voyait vraiment rien ! On nous rappelle les règles : pas de photos, pas de lunettes de soleil, les sacs posés par terre, et... interdiction de croiser les jambes. (En Thaïlande c'est malpoli de pointer les pieds vers une personne, surtout si c'est une princesse !)

100 personnes ont reçu leurs récompenses, puis les VIP sont allées faire des photos avec la princesse. Les autres, nous avons fait la haie d'honneur pour son départ. Et nous avons attendu, et attendu. Et attendu... La nuit est tombée, les moustiques sont arrivés. Tout le monde était fatigué, on se demandait pourquoi la séance photo prenait si longtemps. Et puis enfin, le chef du protocole est revenu nous aligner. C'était bon signe. La princesse est sorti. En passant, elle a salué quelques personnes. Dont... moi !!! Quand elle est arrivée à mon niveau, le président de l'université lui a glissé : "C'est une Française". Alors la princesse s'est approchée de moi, m'a tendu la main et a dit : "Bonjour !". Je lui ai serré la main, fait une petite révérence, j'ai dit "bonjour", bafouillé je ne sais pas quoi, et puis voilà, c'était fini. Mais finalement l'attente (de 13h30 à 18h30 je n'ai pas fait grand chose) valait la peine, ce n'est pas un honneur qui arrive tous les jours, et mes collègues étaient un peu jalouses ! Je ne sais pas si j'ai été prise en photo à ce moment-là, si c'est le cas, je les posterai plus tard.

13 commentaires:

Beaumont a dit…

C'est sans doute passé à la télé !! Mais j'y ai pensé trop tard :/

Maï a dit…

Et moi j'étais dans le minibus à ce moment-là, je n'ai pas pu voir l'émission non plus !

Morgane a dit…

en effet, quelle classe !!

Anonyme a dit…

finalement , un métier de princesse c'est pas mal . ton reportage fait penser aux lieux de tournage d'un film . il ne manque plus que le making off . AM

Anonyme a dit…

hou là là , emporté par mon élan , il n'y a pas 2 f à making of ! va doue . AM

gai a dit…

waou la class un peu... tout en finesse dans ton uniforme je trouve

Maï a dit…

Héhé, les couleurs sombres ça amincit ! ;-)

C'est vrai que c'était comme un film : bon, les figurants vous vous mettez par là. Non, on change, venez ici.

enora a dit…

Ladies and gentleman, les issues de secours se trouvent à droite et à gauche de l'appareil ;)
Tu fais un peu hotesse de l'air habillée comme ça !

Anonyme a dit…

aet oh treut paour kez merh , koulzkoude 'zo boued mad er vro !

Maï a dit…

N'on ket treut, tamm ebet ! Ha rit ket bil, debri a ran kalz :-)

Anonyme a dit…

ar ger moan a zigouez gwelloc'h martreze . pe ar boued ne brofid ket deoh ? AM

hanane a dit…

Que de réceptions pour notre nouvelle directrice de département. Ce qui est dommage c'est toute cette attente mais bon une petite consulation même si la Princesse nécessite beucoup de patience, les moustiques eux sont toujours à l'heure ;-(

Maï a dit…

Hypertension, diabète, souffle court... Gwelloc'h eo beza moan evid teo, neketa ? :-)