02 octobre 2009

Jeu, set et match

Un étudiant m'ayant offert des places pour assister au tournoi de tennis de Bangkok, John et moi avons pris hier la direction du grand complexe Muang Thong Thani. John a d'ailleurs participé à sa construction, il était interprète pour des ouvriers chinois.

J'avais choisi le 1er octobre, parce que Nadal devait jouer, mais il est blessé... Tant pis, c'est au duel Jo-Wilfried Tsonga (tenant du titre) - Ernests Gulbis que nous assisterons.

Nous avons été accueillis par le premier ministre lui-même, Abhisit.




Et voici les joueurs, mais comme on était assis loin, vous devrez me croire sur parole si je vous dis qu'en haut c'est Tsonga et en bas Gulbis (de Lettonie, 99ème joueur mondial)



La partie a été très disputée, Tsonga prenant régulièrement un peu d'avance, et Gublis comblant rapidement la différence. Finalement Tsonga s'est qualifié pour les quarts de finale, mais de peu : 6-7, 7-6, 7-6 ! Gulbis méritait tout autant de gagner, d'ailleurs on a trouvé son jeu plus joli, plus technique. Mais nous n'y connaissons pas grand chose...



Sur l'autre court, il y avait un double : Simon/Safin (à droite) contre Garcia-Lopez/Zverev (à gauche). Ce sont ces derniers qui ont gagné, haut la main 6-2, 6-3.



C'était la première fois que j'assistais à un match de tennis. Je n'ai même jamais pesté contre ces révisions de bac ou autres examens qui empêchent de regarder Roland Garros sereinement, puisque le tennis ne m'intéresse pas. Mais j'ai apprécié cette soirée. Plus que cette dame en tout cas :

12 commentaires:

Anonyme a dit…

s'il te reste quelques minutes sur 24 heures ...tu pourrais aussi faire les reportages tennis ?

Maï a dit…

C'est à dire que le tennis n'est pas vraiment mon domaine de prédilection...

Enn a dit…

Et vos places étaient désignées ou vous pouviez vous mettre où vous vouliez? Car je trouve que d'un côté c'était presque vide, il y avait pleines de places assises d'où vous auriez pu voir plus de choses.
En tout cas, personnellement, je trouve toujours marrant de retrouver des congénères dans un pays étranger!
Ça ne te fait pas bizarre?

Nanoo a dit…

Bonjour Maïwenn,

Ce commentaire n'a absolument rien à voir avec le tennis mais est plutôt en rapport avec votre emploi.
Je souhaitais simplement vous demander à partir de quel niveau recrutaient les universités en Thaïlande car je suis sur le point d'achever ma licence en Siamois mention FLE et je vais commencer naturellement à chercher un emploi.
Aussi, existe-t-il des filières FLE niveau master en Thaïlande au cas où je devrais éventuellement poursuivre mes études.
Je vous remercie infiniment pour le temps que vous aurez consacré à me répondre.
Cordialement,
Yann.

Maï a dit…

Je crois que de plus en plus les universités cherchent des gens qui ont un master. D'ailleurs ce n'est pas difficile à trouver, il y a apparemment beaucoup de candidats pour peu de postes.

Des masters de FLE en Thaïlande, il faudrait voir du côté des universités Chulalongkorn, Thamassat et Silpakorn je pense. Mais ça ne me semble pas très judicieux pour un natif. Le niveau sera forcément plus bas que dans une université française...

Maï a dit…

Oui, les places étaient désignées, et il fallait montrer patte blanche pour entrer dans les différentes zones.

On aurait peut-être pu se glisser dans une zone équivalente à la nôtre, mais dans plus bas, parce que là c'était payant, alors que nous avions des tickets gratuits !

Sinon, non, ça ne me fait pas bizarre, des Français il y en a partout. Mais c'est vrai que pour toi, rencontrer des Hongrois, ça doit être plus rare et donc plus marrant !

Enn a dit…

Regarder jouer un compatriote Français, je pensais à cela en fait, je ne l'ai pas précisé. C'est vrai que pour moi, quand je vais en centre-ville et j'entre dans notre petit "Marché Plus" sur le quai, unique magasin accessible aux nombreux touristes en centre-ville, il est très drôle de flâner dans les rayons en entendant des Touristes parler. Parfois, je fais des blagues à des Hongrois! L'autre jour je les ai croisés à la caisse. Je me tenais à côté d'eux comme si je ne comprenais rien. Et ils se disaient en hongrois qu'il faudrait me demander (à moi) si je pouvais les laisser passer car leur bus va partir dans quelques minutes. Et je leur ai répondu calmement en hongrois qu'il n'y avait aucun problème, ils pouvaient y aller. Il fallait voir leur tête ;)

Maï a dit…

John m'a demandé si je serais triste en cas de défaite de Tsonga. Mais pas du tout ! Je ne me sens pas très française, et je n'ai vraiment l'esprit de compétition pour le sport. Ca peut me faire plaisir de voir des Français gagner, mais c'est simplement parce que je les connais.

Si ce sont des Bretons ça me touche peut-être plus, toujours par proximité, mais pas énormément non plus.

Anonyme a dit…

et dimanche 4 : Simon en finale , Tsonga éliminé par Troicki

Maï a dit…

Et Simon a gagné.

Anonyme a dit…

et tu l'a su avant nous

Maï a dit…

C'est John qui a eu la nouvelle sur son site d'info.