25 mars 2007

Le bus 26

Pendant une petite semaine, John et moi avons logé chez son frère, à Bangkok. En ville, mais un peu excentré. Pour nous déplacer nous avons opté pour le bus, et c'est toute une aventure ! Je vous avais déjà parlé un peu des transports ici (La règle d'or), mais c'était encore pire cette fois-ci. En fait jusqu'à présent ce n'était que l'échauffement, et je suis vraiment passée aux choses sérieuses seulement maintenant.

A Bangkok il y a beaucoup beaucoup de bus, et ça c'est vraiment pratique. Par contre ce sont de vieux coucous polluants et plutôt inconfortables. En fait il y a deux sortes : avec la clim, ça ça va, et sans la clim. Ils roulent donc les fenêtres ouvertes et vive les inhalations de pots d'échappement. J'ai supporté pendant 4 jours, mais si je dois les fréquenter régulièrement j'achèterai des masques.

Beaucoup de bus donc, mais trouver quel bus va où demande un doctorat en géo ! J'ai bien un plan de Bangkok, mais les itinéraires ne sont pas indiqués. Il y a seulement une liste des bus et les rues par lesquelles ils passent, plus ou moins. Donc il faut bien connaître la ville pour s'y retrouver. Les arrêts de bus ne sont pas indiqués non plus, c'est un peu au pif. Et quand on trouve un arrêt, il faut mieux avoir vérifié avant que le bus y passe, parce que c'est rarement écrit (mais si vous avez bien suivi, impossible de trouver une liste des arrêts, donc c'est le serpent qui se mord la queue). Enfin, maintenant j'ai l'impression de connaître le nord-est de Bangkok comme ma poche (ou presque ;-) )

Certaines rues ne sont pas desservies, ou pas assez, dans c'est cas là des particuliers prennent la relève. En songthaew (sorte de camionnette avec des bancs en parallèle) ou en mini minibus (juste 6 sièges), ils font la navette à travers les rues. C'est justement le cas dans la rue du frère de John. Mais il faut mieux être du quartier pour les utiliser, parce que l'information est impossible à trouver tout seul !

Vendredi dernier, nous devions aller en ville faire des courses pour préparer mon départ. On prend d'abord un songthaew pour aller jusqu'à la rue principale. Ensuite, le bus 26 devait nous mener jusqu'à "Victory Monument", centre névralgique de la ville, où on aurait pris un autre bus pour terminer le chemin et arriver jusqu'au centre commercial (MBK). Ca c'était le plan de départ. Sauf que parfois, le bus 26 ne va pas à Victory Monument, mais pour des raisons obscures, s'arrête à la gare routière. Oui, merci, c'est sympa de prévenir. Donc à la gare routière on a dû prendre un autre bus, directement MBK. Sauf que, à Bangkok beaucoup de bus circulent en rond, et pas en ligne. Donc ce bus-là nous a ramenés presque à l'arrêt où nous avions pris le 26. Super efficace... Ensuite, nous sommes arrivés à la hauteur d'un bus en panne. Alors le chauffeur s'est arrêté pour taper la discut' avec l'autre chauffeur. Mais c'est tout à fait normal. De toute façon ici il n'y a pas d'horaires, le bus passe quand il passe, quand il ne passe pas, on attend.

Bien, nous sommes finalement arrivés à MBK. Shopping fait, nous voilà repartis dans l'autre sens. Un 29 arrive (tiens, c'est bon signe ça), on le prend pour qu'il nous emmène dans la direction de Victory Monument. John demande à la vendeuse de billets (il y a toujours 2 personnes dans le bus) s'il va jusqu'au centre commercial "Central Ladprao" où on peut reprendre le bus 26. Oui, oui, dit-elle. On aurait pu trouver le 26 avant, puisque les lignes 26 et 29 suivent la même rue pendant un petit bout de temps, mais puisqu'on y était assis, on décide de rester jusqu'à Central. Mais à un moment je me rends compte qu'on est plus dans la rue en question, alors qu'on n'est toujours pas passés devant Central. Problème... La madame nous avait donc mal aiguillés. Si même elle qui y passe ses journées a du mal... On doit donc descendre, traverser la rue, retrouver un arrêt de bus, et un bus qui nous remette sur le droit chemin.

Bon, c'est fait, on attend le 26. Tiens, un 26. Tiens, le 26 ne s'arrête pas. Non pas qu'il soit bondé, ce qui peut arriver en France, c'est juste que l'espace devant l'arrêt est encombré, donc il ne prend pas la peine de le desservir. Sympa pour les gens qui attendent... Alors on continue à attendre. On attend... On attend.......... On attend une bonne heure. Où sont tous les 26 ? Imaginez la scène : nous sommes au bord d'une 2x4 voies, à l'heure de pointe, donc ça bouchonne ! J'ai l'impression d'avoir laissé 2 ans de ma vie dans cette pollution et ce bruit. Alors au bout d'une heure je dis à John : j'en ai marre, on va prendre le taxi. Il me répond : mais ça ne sert à rien, c'est bloqué, on avancera pas, mais il faudra quand même payer, alors on attend. Je lui rétorque que je m'en contrefiche, au moins on sera au frais, et dans un environnement plus sain. Donc je fais signe au premier taxi qui passe.

Ouf, ça va mieux. Effectivement on a payé bien plus cher que le bus (130 baths contre 16 baths), mais ça fait seulement 2,50 euros, et vu le confort, parfois il ne faut pas hésiter ! J'ai rarement été si contente de rentrer, quel trafic ! (c'est bien le cas de le dire !)

8 commentaires:

Gaï a dit…

et ben quelle aventure pour faire 2,3 petites courses !

Maï a dit…

Oui, tout ça pour ton cadeau, la prochaine fois tu n'auras rien ;-)

Gaï a dit…

hihihi

enora a dit…

Waouh ! Et ben il en faut de la patience pour se déplacer !

Maï a dit…

Oui ! Mais heureusement les Thaïs n'en manquent pas ! J'avais dû vous dire déjà qu'une bonne partie des employés passent leur journée à attendre qu'il y ait quelque chose à faire, c'est le sport national ! Et ils ne grognent jamais à cause de ça !

Anonyme a dit…

tiens tiens , çà me dit quelquechose cette pollution un samedi au centre de bangkok ! entre les pirogues - longue queue - au moteur de camion "sans pots catalytiques" ni silencieux sur le fleuve pas très propre et les bus fumant sur les avenues, probablement en échappement libre ... eh oui il vaut mieux un taxi climatisé , de plus il roule au gaz .

Léti a dit…

Ce qui est le plus dingue est que jusqu'à maintenant je pensais que tu galérais parce que pharang, mais là, même John qui était là a eu du mal à s'y retrouver ! Je sais bien que BKK n'est pas sa ville mais naïvement j'aurais cru que le système d'information était fait par les Thaïs pour les Thaïs....
Dans 1h30 je dois te retrouver dans Montparnasse... espérons que tu auras eu ton bus 95 !

Maï a dit…

Faut dire que John n'a aucun sens de l'orientation, alors ça n'aide pas... Mais même pour les Thaïs qui se repèrent bien ça doit pas être évident quand ils changent de leur itinéraire habituel (pour preuve les suggestions farfelues et contradictoire qu'on a parfois eues en demandant aux gens qui attendaient avec nous)

Et merci pour ton aide à Montparnasse ! :-) Mais un message va venir à ce sujet ;-)