13 février 2008

Le sexe des étudiants

Hier, une dame m'a téléphoné. Son fils est au lycée, et donc elle se renseigne pour son orientation. Elle m'a posé quelques questions sur les études de français ici, et puis :

"- Vous avez combien de garçons ?
- Eh bien, comme dans tous les cursus de langues, les filles dominent (vous avez vu comme je parle bien "chef" quand je veux ;-) ), mais nous avons aussi des garçons. Environ 25% des effectifs
- Oui mais, des vrais garçons ou des moitiés ?

J'ai dû me retenir de rire...

- On a de tout, madame, des vrais garçons qui aiment les filles, et puis d'autres c'est vrai qui sont plutôt "moitié"
- Oui, parce que vous comprenez, je m'inquiète un peu pour mon fils"

A mon avis on ne devient pas homosexuel juste en fréquentant des gays, ou alors peut-être que j'aurais préféré une Janet à mon John... Si elle s'inquiète, ça doit être que son fils montre déjà des signes efféminés, je ne crois pas que ce soit "rattrapable"... Même si on l'inscrit à un cours de rugby ou de football américain

Ce qui nous ramène à la grande question, pourquoi autant de gays en Thaïlande ? Je n'ai toujours pas trouvé la réponse... Certains évoquent la tolérance du bouddhisme (oui, mais les autres pays bouddhistes ne sont pas forcément des paradis homos), d'autres une société où les enfants sont souvent élevés par la grand-mère, ce qui les féminiserait. Si tous les gens élevés par leur grand-mère ou une nourrice étaient devenus homo, je ne sais pas si l'espèce humaine aurait survécu jusqu'à maintenant. Non, parmi les thèses que j'ai lues, aucune ne me semble vraiment apporter de réponse. En tout cas, même si je ne sais pas pourquoi il en est ainsi, j'apprécie vraiment d'être dans un pays ouvert de ce point de vue-là.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

une partie de la réponse est sans doute dans la dernière ligne .AM.

Flam' a dit…

Visiblement, ils ne sont pas tous aussi tolérants... Cette femme était Thaïe?
Autre chose, les homos thaïs sont homos-homos ou bisexuels? Parce que même en Europe, j'ai l'impression que ça devient une mode...!

Maï a dit…

Thaïe, mais mariée avec un Français, ça peut faire changer les idées !

Il y a des homo-homos et des bisexuels, c'est comme partout. Une mode de l'homosexualité en Europe ? Ou bien c'est une question de look ?

Flam' a dit…

En Italie, c'est 100% une question de look! Ici, plus un type est efféminé, plus il est séduisant pour une Italienne...
Mais je faisais surtout référence à la mode (plutôt féminine d'ailleurs) de dire sur tous les toits qu'on a envie d'une expérience homosexuelle. Après, je pense que la plupart ne passe pas à l'acte mais comme on dit, c'est l'intention qui compte!

Krishna a dit…

Comme partout en Occident, dans les grandes villes avec les métrosexuels (genre le gars qui prend minutieusement soin de lui et qui porte des vêtements roses)

A ne pas oublier les khatoey (ou ladyboy)

Flam' a dit…

Ce genre de trucs, c'est puissance 10 en Italie! Faut que tu viennes voir!
Khatoey, ça veut dire quoi? C'est ça? Ce genre de mec qui prend autant soin de lui qu'une nana?

Krishna a dit…

Khatoey = transexuel, mais en khmer on utilise aussi ce terme pour les homos en général (l'idée est qu'un mec soit effeminé).

Ceux dont tu parles, ce sont ce qu'on appelle les métrosexuels : le mec qui vit très souvent en ville et qui comme tu dis prend autant soin de lui qu'une nana, voire plus ! Le plus frappant, c'est qu'ils sont en même temps macho et viril.

Maintenant en France, on a la mode tektonik : coiffure à la nimporte nawak (j'exagère), veste, et slim. Je n'ai rien contre la danse, c'est juste le look que je trouve assez repoussant. En même temps, j'apprends que je suis dans la moyenne niveau morphologie corporelle, manque plus qu'à muscler tout ça.

xia yun a dit…

Ce n'est pas comme en Chine où mes étudiants n'osent même pas prononcer le mot "homosexualité" tellement cette idée leur paraît choquante !