29 août 2007

Université du sourire ?

On dit de la Thaïlande que c'est le pays du sourire, et c'est vrai que les Thaïs sourient beaucoup. Pas toujours parce qu'ils sont heureux, mais c'est une autre histoire... Quand je suis arrivée à la fac j'adressais un petit sourire à tous mes collègues. C'est facile de repérer les profs, les seuls qui portent de la couleur parmi des étudiants en noir et blanc. Mais certains me regardaient bizarrement et ne me répondaient pas. J'en ai donc conclu que ce n'était pas le genre de la maison et j'ai gardé mes sourires pour les gens que je connais.

Mais je trouve que c'est nul, et plus le temps passe, plus ça me pèse. Pourquoi faire semblant de ne pas voir les autres occupants de la salle des profs quand j'y entre ? Pourquoi prétendre être passionnée par la couleur du mur quand je croise un prof dans le couloir ?

Fierté ? Indifférence ? Impolitesse ? Je ne sais pas pourquoi ce comportement s'est imposé, mais je le regrette vraiment !

9 commentaires:

Léti a dit…

Quoi ? tu bosses avec des parisiens métroïdes lobotomisés !!?

Anonyme a dit…

c'est comment le sourire dans une salle de profs en France ? il faut demander l'avis d'une prof de nationalité différente , de couleur différente , de culture différente .. sur l'accueil et le ressenti ; il faut combien d'années pour être adoptée , adaptée , dans une autre civilisation ? AM

Céline a dit…

Dans ma salle des profs,dans une ville chère à Léti ;-), on se sourit, on se raconte des blagues, on chante parfois, on fête les anniversaires, on discute, on débat,on s'entraide, on mange, on vit !

Léti a dit…

Céline !? tu bosses à Chinon ? :p

Morgane a dit…

dans la salle des profs du lycée l'an passé c'était la même chose que ce que tu décris, peut-être parce que les profs étaient nombreux mais aussi parce que moi qui ne suis pas prof était différente quoique je suis sûre que bon nombre d'entre eux ne savait pas qui j'étais... Au collège cette année c'est différent, c'est plus convivial et le personnel est beaucoup moins nombreux et j'ai aussi plus souvent le temps d'aller en salle des profs aux récrés et donc de me faire connaitre!

Céline a dit…

Léti : pfff ;-)
Non ,c'était un clin d'oeil à ton message plus haut ! :-)

Beaumont a dit…

Je crois qu'en Thailande les sourires (les vrais) viennent souvent des gens les plus simples, les plus modestes. Quand on grimpe dans la hiérarchie des classes sociales, on peut tomber sur des gens qui se donnent beaucoup (trop) d'importance !

Krishna a dit…

Dans la boîte où je travaille en ce moment, tout le monde se dit bonjour, même entre inconnus, dans les couloirs, partout. Il y a beaucoup de personnes d'origine étrangères, notamment des Africains ; sinon, il y a vraiment de tout. Quand je traverse un couloir, et que je croise des gens, ces derniers n'hésitent pas à m'attraper par le bras juste pour me serrer la main, même s'ils me connaissent pas, ou qu'ils ne sont pas dans le même service que moi ou quoi. En général, je me réserve à faire un signe, un sourire qu'à la hiérarchie, collègues du service, ceux que je connais.
Même temps, je trouve un peu exagéré d'aller jusqu'à saluer toute la boîte, ça fait un peu hypocrite à mon sens.

Yannig a dit…

Chez nous aussi on se sourit et on rigole bieng en salle des profs :-)