04 juillet 2007

Sauvons les surnoms thaïs !

Petit rappel : en Thaïlande les prénoms sont relativement peu utilisés, les gens s'appellent généralement par leur surnom.

J'ai lu dans le journal aujourd'hui que le Ministère de la Culture lance une campagne pour sauver les surnoms thaïs. Ils se sont aperçus que de plus en plus de parents donnent des surnoms anglais à leurs enfants. Dans une enquête réalisée dans la province de Khon Kaen, ils représentaient 45% des surnoms. Pourtant Khon Kaen, est située en Isan, la région la plus traditionnelle de Thaïlande. A Bangkok le pourcentage doit être encore plus élevé. Le surnom anglais le plus populaire était Ball (bof...), tandis que pour les thaïs c'est Lek qui règne (ça veut dire petit).

Pour continuer dans l'onomastique, on peut noter que les prénoms ne suivent pas vraiment la mode. Difficile, contrairement au français, d'estimer l'âge d'une personne grâce à son seul prénom. Par contre avec le surnom si. La mode est donc à l'anglais, mais en thaï aussi ça varie.

11 commentaires:

Beaumont a dit…

Ça me rappelle un ami laotien qui avait appelé ses enfants "Begin" et "Smile"... Il paraît même que pendant la dernière coupe du monde il y a eu des petits "Football" (prononcer foutbon) ! Ceci dit à mon avis le phénomène n'est pas plus répandu à Bangkok, c'est peut-être au contraire une mode un peu plus régionale (si je dis provinciale ici je vais me faire lyncher par tous les Bretons :p).

Dans le même genre, en France, une étude a montré qu'à CV égal les enfants ayant un prénom français avaient plus de chances d'être sélectionnés que les enfants portant un prénom de série télé américaine du type Kevin, Brian ou Brenda, qui sont vraiment des prénoms boulets.

Sonka a dit…

Oh la la, je suis fatiguée moi, j'avais d'abord lu "Sauvons les saumons thaïs" :D

@Beaumont : c'est dingue ce que tu dis, je trouve ces prénoms ridicules, mais je pensais pas que ça aille jusqu'à de la discrimination...

Beaumont a dit…

Ils sont effectivement victimes de discrimination, même involontaire, parce que leur prénom (très marqué socialement) évoque un environnement familial très pauvre sur le plan culturel. C'était en gros ce que disait l'étude, si je me rappelle bien.

Flam' a dit…

Je pense qu'au delà de la discrimination, c'est un problème de préjugés... J'avoue qu'instinctivement, je comprends la réaction des DRH qui préfèrent les Paul aux Johnny...

Maï a dit…

Tu as raison Bmt, je viens de faire un petit recensement. Sur cinquante de mes étudiants seulement 6 ont un surnom vraiment anglais. C'est donc la mode khonkaenaise ;-)

Il y a beaucoup de Kevin en Bretagne, et ce n'est pas un prénom mal vu, parce qu'on le considère comme un prénom breton/celtique. Mais c'est vrai que s'appeller Samantha ou Pamela ça marque !

Sonka, je m'occupe des poissons quand j'ai un moment pour me plonger dans le sujet ;-)

Anonyme a dit…

quelle responsabilité pour les parents que le choix d'un prénom -c'est pourquoi un moment donné il a été préconisé d'en mettre 2 ou 3 aux enfants .Il fut un temps où le choix était dirigé par la transmission de la lignée familiale , puis par le saint patron de la paroisse ou de la chapelle la plus proche , par l'influence du curé ou par le pouvoir et le savoir du secrétaire de l'état civil... puis ce fut l'influence de la télévision et des feuilletons... des chanteurs..des comédiens..à la mode ; puis la recherche du "rare" et "extraordinaire" . alors avec tout çà dire qu'un prénom est pénalisant ou discriminant ? d'autres répliqueront qu'un prénom "passe-partout" manque de personnalité , d'originalité..alors en ces temps où la rupture est le maitre mot , les plus mécontents pourront faire un procès à leur parents pour ce choix , ou prendre un surnom , un diminutif . Parents à venir faites le bon choix !!! A. M.

Anonyme a dit…

Nous avons choisi les prénoms de nos garçons très soigneusement, nous voulions qu'avec leur seul prénom, ils soient identifiables dans une cour de récréation...et ça a marché.
Nat

Maï a dit…

C'est sûr qu'il n'y en a pas 50 des comme ça ! :-)

On aurait pu croire que les Maïwenn n'auraient pas couru les rues, mais on était 3 dans la même classe au collège !

Gaï a dit…

et en plus Maïwenn est dans les 3 prenoms qui vont devenir a la mode !!!
www.meilleursprenoms.com

la lalal,les parents ont raté pour l'originalité,le rare, l'extraordinaire.

seule moi, j'ai survenu...

Gaï a dit…

survecu oups

Anonyme a dit…

avant de devenir un nom très répandu , Bihan Bian Bihlan Billant était un surnom qualifiant la taille ; dans quelques années Lek sera nom de famille..Ata bihan . A.M.